Recevoir la newsletter

Magazine

La foudrerie Marc Grenier demande la labellisation EPV

{ element.images.0.titre }}

Dans le cadre de la demande de labellisation effectuée par l’entreprise, la sous-préfète Myriel Porteous, le député de la cinquième circonscription de Côte d’Or Didier Paris, la sénatrice Anne-Catherine Loisier, le conseiller régional de Bourgogne- Franche-Comté Alain Becquet, la conseillère départementale de Côte d’Or canton Ladoix-Serrigny Anne Parent, et le vice- président de la communauté d’agglomération et maire de Corberon Jean-Christophe Vallet, ont été reçus à la foudrerie Marc Grenier le 16 septembre pour une visite du parc à bois et des ateliers.

Crédit photo Foudrerie Marc Grenier
La foudrerie Marc Grenier a déposé une demande de labellisation Entreprise du patrimoine vivant (EPV). Dans le cadre de cette démarche, plusieurs élus locaux et nationaux ont été invités mi-septembre à visiter cette entreprise située à Corberon, en Bourgogne-Franche-Comté.

Attribué pour une période de cinq ans et après étude minutieuse par un collège d’experts, le label Entreprise du patrimoine vivant est une marque de reconnaissance de l’Etat, mise en place pour distinguer des entreprises françaises entre autres, et des savoir-faire industriels et artisanaux d’excellence. La foudrerie Marc Grenier vient de déposer une demande auprès de l’Institut national des métiers d’art (INMA) pour l’obtenir.

«Ce sont nos gestes précis uniques et nos techniques propres que nous souhaitons valoriser avec la demande de label EPV», indique Rémi Sylvain, gérant de la foudrerie Marc Grenier. «L’obtention de ce label sera une reconnaissance supplémentaire de l’excellence du travail fourni par nos équipes. Ce label sera aussi la reconnaissance d’un savoir-faire certain, français et local. De plus, le métier de foudrier fait actuellement face à des difficultés de recrutement, souffrant de méconnaissance et ne bénéficiant pas de formation diplômante. Nous souhaitons que le label EPV puisse aussi participer à mettre en lumière notre beau métier».

La foudrerie Marc Grenier fêtera ses 40 ans en 2022 

Située à Corberon, la foudrerie Marc Grenier développe et fabrique des cuves et foudres sur-mesure en chêne destinés à la vinification et à l’élevage de vins blancs et rouges. Depuis la reprise en 2015 par Rémi Sylvain, la société s’est agrandie, modernisée et a développé ses ventes avec la volonté de conserver l’esprit et le savoir-faire original de Marc Grenier, fondateur de la foudrerie en 1982. Lors de la transmission de l’entreprise en 2015, six collaborateurs travaillaient au sein de la structure, l’effectif a désormais doublé. Après plusieurs années de collaboration entre Marc Grenier et Rémi Sylvain, ce dernier est désormais seul à la tête de la foudrerie.

La France, qui constitue le marché historique de l’entreprise, reste son principal débouché avec plus de 40% d’unités vendues, mais ses produits s’exportent de plus en plus, notamment vers les Etats-Unis, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud, l’Australie, l’Espagne, l’Italie, ou encore la Grèce... La foudrerie Marc Grenier poursuit désormais son développement avec en point de mire l’année 2022 au cours de laquelle elle célèbrera son quarantième anniversaire.

Le chiffre : 6 000 HL

En 2020, le foudrerie Marc Grenier a franchi le cap symbolique des 6.000 HL (volume total des contenants vendus). Elle souligne au passage que «l’élevage en grands contenants a été (re) découvert par les vinifi- cateurs et est devenu un outil d’élevage de plus en plus apprécié».

 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format