Recevoir la newsletter

Magazine

Forte hausse du déficit du commerce extérieur des bois et dérivés en 2021

2.Grumes.JPG

Le 11 mai, l'Agreste, le service de la statistique, de l'évaluation et de la prospective du ministère de l'Agriculture, a mis jour les données de la balance commerciale de la filière forêt-bois pour l'année 2021. Les chiffres diffusés font état d'une forte hausse du déficit du commerce extérieur des bois et dérivés. Une importante dégradation de la balance commerciale qui s'explique en partie par une augmentation des importations de sciages de résineux mais aussi et surtout par le niveau record du déficit commercial des meubles et sièges en bois.

D'après la synthèse diffusée début mai par le service de la statistique du ministère de l'Agriculture, le déficit du commerce extérieur de la filière bois française s’établit à 8,6 milliards d’euros (Md€) pour l'année 2021. "Au cours de cette année, la France a importé des produits de la filière bois et dérivés pour une valeur totale de 19 Md€, et exporté pour 10,4 Md€ de ces biens", écrit Philippe Français-Demay, du Bureau des statistiques structurelles, environnementales et forestières du ministère de l’Agriculture. "Le déficit qui en découle est le plus important depuis 2012. En hausse de 21 % par rapport à 2020, il résulte de l’augmentation comparable des importations et exportations, respectivement + 21 % et + 22 %" [...] "Le solde commercial négatif cumulé avec l’Allemagne (- 1,9 Md€), l’Italie (- 1,2 Md€) et la Chine (- 1,1 Md€) contribue pour moitié au déficit global de la filière bois."

La France a exporté pour 1,7 Md€ de bois vers l’Allemagne et 1 Md€ vers l’Italie en 2021. "Ces flux sont néanmoins insuffisants pour compenser les importations, quasiment deux fois supérieures, provenant de ces deux pays, respectivement 3,6 et 2,2 Md€". Le ministère de l'Agriculture souligne également que les importations françaises de bois et produits dérivés en provenance de Chine (1,5 Md€) seraient cinq fois supérieures aux exportations (0,3 Md€).

Dans le détail, il précise toutefois que les échanges de bois ronds sont la seule catégorie excédentaire parmi les grands ensembles étudiés dans le cadre de la balance commerciale de la filière bois française. "En 2021, l’excédent commercial des bois ronds, matière première de la filière bois, repart à la hausse (+38 %), à + 255 millions d’euros (M€). Les exportations et les importations progressent respectivement de 31 % et 19 %. L’excédent commercial des bois d’œuvre et de trituration de conifères augmente fortement (+90 %) porté par les ventes de sapin-épicéa (+140 %). Cette hausse est consécutive à l’écoulement des stocks accumulés à la suite de la crise des scolytes entre 2018 et 2020. Représentant 42 % de l’excédent des bois ronds, le solde commercial du chêne progresse (+42 %), porté par les exportations (119 M€). En 2021, les trois pays vers lesquels la France exporte le plus de bois ronds sont la Belgique avec 100 M€ (+20 %), la Chine avec 99 M€ (+59 %) et l’Italie avec 43 M€ (+33 %). La Chine est le premier débouché pour les exportations françaises de chêne (+54 %), de hêtre (+185 %) et de sapin-épicéa (+98 %). La Belgique est à la première place pour toutes les autres catégories de bois, notamment les conifères (+25 %) et le bois énergie (+6 %)".

L'année 2021 a aussi été marquée par une importante dégradation du déficit commercial des sciages et connexes (+66 %, à 833 M€ par rapport à 2020). "Cette dégradation est la conséquence de la forte hausse des importations de sciages de conifères (+70 %), à 1 060 M€, malgré le solde positif des sciages de feuillus (+131 M€) qui progresse de 60 %", commente l'Agreste. "Les exportations de sciages de chêne augmentent de 45 %, à 178 M€ et les importations plus modérément (+7 %), à 46 M€".

L'importante détérioration de la balance commerciale de la filière bois en 2021 est par ailleurs à mettre à l'actif du niveau record atteint par le déficit commercial des meubles et sièges en bois (3,4 Md€), en hausse de 26 % par rapport à 2020. "Seuls les ouvrages de tonnellerie, dont la France est le premier producteur mondial, ont un solde commercial excédentaire parmi les produits des industries du bois (+ 350 M€)", complète l'Agreste. "Le déficit commercial des ouvrages pour emballage et transport – essentiellement les palettes –, se creuse de nouveau, à 194 M€". A noter que le déficit commercial des pâtes, papiers et cartons s'est réduit de 8 % en 2021, à 2,5 Md€, "grâce à la croissance des exportations (+23 %)", précise le ministère de l'Agriculture.

Synthèse conjoncturelle du commerce extérieur bois et dérivés téléchargeable via le lien suivant.

Première Transformation

Homepage

Marchés

Construction bois

Charpente

Deuxième Transformation

Emballage/palette

Scierie

Exploitation forestière

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15