Recevoir la newsletter

Magazine

Prévention des feux de forêt : la campagne 2022 est lancée

Cartefeux.jpg

Ratio du nombre moyen annuel d'incendies pour 100 000 ha de végétation combustible par département sur la période 2006-2020.

Crédit photo Ministère de la transition écologique

Alors que la canicule sévit, le Gouvernement a lancé, le 17 juin dernier, la campagne de prévention des feux de forêt et de végétation 2022. Cette campagne nationale est mise en œuvre pour la 5ᵉ année consécutive, par le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, et avec l’appui de l’ONF et de Météo-France. Son objectif est de sensibiliser tous nos concitoyens aux bons réflexes pour éviter les incendies et s’en protéger.

En cas de sécheresse, de canicule ou de vent fort, un mégot mal éteint, jeté depuis une fenêtre de voiture ou en bord de route, une étincelle dans un champ ou un jardin peuvent suffire à dévaster des hectares de végétation ou de forêt en quelques minutes seulement. En France, 9 feux sur 10 sont d’origine humaine, rappelle le ministère de la Transition écologique dans son communiqué de lancement de la nouvelle campagne de prévention des feux. Ils ont parfois de graves conséquences sur la nature, détruisent des habitations, des entreprises et des campings, mais aussi menacent ou tuent des animaux et des hommes.

Or, justement, la sécheresse sévit en ce moment. L’hiver 2021-2022 a été plus sec que la moyenne, rappelle le ministère. « La sensibilité de la végétation au feu est très élevée et le risque de départs de feu aussi. Les incendies déjà constatés durant la première quinzaine de juin sur le territoire hexagonal montrent à quel point la prévention doit être renforcée. »

Campagne repensée

Pour cette nouvelle édition, le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires lance une « nouvelle campagne grand public basée sur un concept émotionnel, interpellant et bienveillant visant à responsabiliser l’individu sur les imprudences pouvant générer de graves conséquences ». La campagne a été repensée afin de souligner qu’un geste anodin peut provoquer des dégâts irréparables. L’accent est mis cette année sur la nécessité d’adopter et de faire connaître les bons réflexes, résumés ainsi :

• Vous êtes fumeurs ? Jetez vos mégots dans des cendriers. Si vous fumez dans votre voiture, soyez vigilant concernant les cendres incandescentes qui peuvent partir depuis une fenêtre ouverte.

• Vous organisez un barbecue ? Faites-le chez-vous ou dans un espace dédié, sur une terrasse, plutôt qu’en pleine nature et loin des broussailles qui peuvent flamber.

• Vous bricolez en plein air ? Pensez à débroussailler votre jardin. Travaillez loin des espaces sensibles afin de les protéger des étincelles et prévoyez un extincteur pour éteindre le feu immédiatement.

Ces trois réflexes sont mis en scène (et personnalisés) pour montrer que le feu peut facilement être évité si nous restons vigilants aux abords de la végétation : Soraya, en jetant son mégot en bord de route, va entraîner la destruction d’une ferme ; Luc, en grillant une guimauve sur un feu de camp, va brûler une forêt ; Hervé, avec les étincelles produites par sa meuleuse, va incendier un camping.

Feux1.jpg

Crédit photo : Ministère de la transition écologique

Feux2.jpg

Crédit photo : Ministère de la transition écologique

Feux3.jpg

Crédit photo : Ministère de la transition écologique

Pour rappel, en cas de feu, l’habitation est le meilleur abri si le jardin a été bien débroussaillé et les combustibles éloignés des murs. Témoin d’un début d’incendie, il faut prévenir le 18 ou le 112 et localiser le départ de feu en indiquant l’adresse ou si possible la géolocalisation au moyen d’un téléphone portable.

La nouvelle campagne de communication sera déployée sur l’ensemble du territoire du 17 juin au 30 août via de la radio, de l’affichage, du digital et une opération spéciale sur TikTok pour interpeller et mobiliser toutes les tranches d’âge, les résidents comme les touristes.

Des risques accrus ?

La prévision pour les mois de juin-juillet-août sur le territoire métropolitain publiée par Météo-France fait état de températures au-dessus des normales climatiques et d’un déficit en précipitations. Il est donc attendu un maintien de conditions chaudes et sèches au-delà des valeurs normales. Or, on le sait, les conditions météorologiques (sécheresse, température et vent) ont une forte influence sur la sensibilité de la végétation au feu et sur la vitesse de propagation.

Selon Météo-France, le printemps (mars-avril-mai) 2022 se range au troisième rang des printemps les plus secs depuis le début du XXe siècle, derrière 2011 et 1976, année de sécheresse historique. Il s’est également classé troisième printemps le plus chaud. Ainsi en ce début d’année 2022, toutes les régions enregistrent un nombre de feux au-dessus des moyennes enregistrées au cours des 10 dernières années. En surface brûlée, le département des Pyrénées-Atlantiques est le plus concerné avec 3 fois plus de surfaces incendiées que la moyenne 2013-2019. La moitié nord de la France se distingue car la moyenne 2011-2020 de janvier à mai s’établit à 153 feux pour 343 ha alors qu’il y a déjà eu 422 feux pour 526 ha brûlés. Il y a donc eu déjà plus du double de départs de feux dans des territoires habituellement peu concernés. Trois feux remarquables se sont produits dans la moitié nord de la France : le 11 mars à Haspelschiedt en Moselle, le 22 mars à Breille-les-Pins dans le Maine-et-Loire et enfin le 16 mai à Liffré en forêt domaniale de Rennes.

Plus d’informations sur le site dédié, feux-foret.gouv.fr, ou sur les réseaux sociaux via #FeuxDeForet.

Les préfectures mettent également à disposition des informations via leurs sites.

Forêt

Gestion forestière

Homepage

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15