Recevoir la newsletter

Magazine

Inédit à Elmia wood : le flair des chiens pour détecter précocement le scolyte

SnifferDogs01.jpg

Un chien de la société suédoise SnifferDogs flaire des scolytes.

Crédit photo Elmia Wood

La foire forestière internationale Elmia Wood s’est tenue du 2 au 4 juin à Jönköping en Suède. Comme à chaque édition, les questions forestières ont été discutées, et les nouveautés du monde de la foresterie ont été présentées. Celles-ci ne sont pas toujours basées sur des technologies. C’est ce qu’a révélé la société SnifferDogs, qui recherche en forêt les épicéas scolytés extrêmement précocement grâce au flair des chiens.  

Après les ravages de scolytes subis par la forêt européenne dans la suite des trois années de sécheresse qui ont sévi de 2018 à 2020, il n’est pas étonnant que le sujet ait été abordé à Elmia Wood 2022. Ce fut le cas notamment au travers de deux sociétés qui proposent de détecter les scolytes précocement. Car en effet, localiser et enlever les arbres infestés au plus tôt est crucial pour  empêcher les scolytes et leurs larves de se propager davantage.

L’une de ces sociétés, Global Forester, basé à Linköping, a misé sur l’application de la technologie des drones pour simplifier la planification et la surveillance des zones forestières. Elle a développé un programme de vol de drones qui facilite la tâche de ceux qui ont besoin d'inventorier les dégâts (et également de planifier des parcelles, de créer des plans de gestion forestière ou d'effectuer des inspections post-récolte des zones forestières). L’application utilisée en conjonction avec un drone pilote un programme et crée une orthophoto rapide, une mosaïque de photos haute résolution, d'une zone forestière, automatiquement. Le drone vole à une altitude de 110 mètres et peut être piloté facilement sur des terrains inaccessibles. Selon Global Forester, un hectare peut être couvert en 10 à 15 secondes. « La particularité de notre solution est qu'elle est très rapide. En une journée, vous pouvez inspecter 1000 hectares de forêt pour détecter, entre autres, les dommages causés par les scolytes », explique Claes Åhlin, développeur chez Global Forester. Les images du drone, qui sont transmises sans fil et directement du drone à un iPad, peuvent permettre de détecter individuellement les arbres affectés et endommagés qui doivent être abattus.

L’autre société, SnifferDogs, a misé sur les capacités naturelles canines pour localiser les arbres infestés par les scolytes. Elle forme des chiens de recherche à reconnaître les signaux olfactifs des scolytes. Il s’agit d’un moyen très efficace de localiser les arbres récemment attaqués, ont confirmé des essais sur le terrain menés en collaboration avec l'Université suédoise des sciences agricoles et l'Agence suédoise des forêts. Contrairement à un expert humain, qui s'appuie sur ses capacités visuelles, un chien fouille beaucoup plus rapidement de grandes surfaces. Les chiens peuvent détecter et localiser un épicéa nouvellement attaqué jusqu'à une distance de 100 mètres et peuvent également détecter les épicéas infestés dès le début de l'infestation. Et ils le font avec des épicéas apparemment parfaitement sains et verts situés au milieu d'un peuplement. Derrière la société SnifferDogs se trouve Annette Johansson, qui travaille actuellement avec ses trois chiens : un malinois belge, un berger hollandais et une race mixte entre berger allemand et malinois belge. Les clients de SnifferDogs comprennent des conseils d'administration de comté, des propriétaires de forêts privées et des entreprises forestières.

Forêt

Exploitation forestière

Sylviculture

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15