Recevoir la newsletter

Magazine

De l'outrepasse d'aujourd'hui

Article réservé aux abonnés

foret

Crédit photo Photofranck - stock.adobe.com

Il fut un temps, en 1984, lors de notre thèse de doctorat en droit sur le Régime forestier, ou nous étions un tout jeune juriste forestier qui avait puisé dans les anciens, à commencer par Edouard Meaume, Charles Guyot et Camille Vigouroux.

On nous avait appris à la petite école, les paroles de la Marseillaise, et notamment le couplet 7 :

« Nous entrerons dans la carrière/Quand nos aînés n’y seront plus/Nous y trouverons leur poussière/ …Nous aurons le sublime orgueil/ …de les suivre ».

Et bien nous avons suivi avec joie ! Nous constatons aussi qu’il y a un regain soudain pour le Code forestier. Mais « nihil novum sub sole », rien de nouveau sous le soleil.

 

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant.

Vos identifiants de connexion sont incorrects

Déjà Abonnés ?

Saisissez vos identifiants

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Forêt

Gestion forestière

Forêt

Gestion forestière

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15