Recevoir la newsletter

Magazine

Perspective diversifie son activité

IMG_1079.JPG

L’entreprise compte quinze salariés et un menuisier doit être embauché.

Concepteur et fabricant, Perspective, spécialisé dans l’agencement, l’aménagement d’espace, le design et la décoration a diversifié son activité en reprenant une menuiserie à Limoges voilà cinq ans. 

Corrézienne d’origine, Véronique Eloy a créé son premier magasin de design en 1987 à Limoges, après des études à l’école d’architecture intérieure de Paris, puis un second à Brive-la-Gaillarde. Le développement se poursuit avec une agence à Paris tout en se spécialisant dans l’aménagement d’espaces. Elle ouvre un bureau d’études à Bordeaux voilà douze ans, profitant du développement du quartier des Chartrons. Plus récemment, une galerie d’exposition a vu le jour à Paris, spécialisée dans les sujets liés à la ville, au vivre ensemble sous l’angle de l’architecture.

Pour la fabrication de mobiliers spécifiques, Perspective n’avait pas de solutions satisfaisantes. En février 2017, la direction décide de reprendre devant le tribunal de commerce la menuiserie Bazin-Bouyer (A2B) qui était en liquidation. « Nous sommes positionnés sur le design moyen et haut de gamme et ce n’est pas facile de répondre à des appels d’offres sans associer le sur-mesure aux produits manufacturés, explique Véronique Eloy, cette reprise d’un atelier de menuiserie nous permettait d’avoir plus d’autonomie, de proposer et de réaliser des projets complets jusqu’à la fabrication de petites séries. »

IMG_1062.JPG
Véronique Eloy a diversifié son activité d’agenceur en fabricant du mobilier en petite et moyenne série.
Crédit photo :

Différents projets qualitatifs

La société Les Ateliers de Perspective a été créée en 2017 dans l’ancien atelier Bazin-Bouyer. Le parc machines est alors restreint, avec notamment un centre d’usinage à commandes numériques Masterwood Project 310. Les anciens salariés étant partis, la société a recruté cinq à six collaborateurs, menuisiers et techniciens bureau d’études qui travaillent pour les deux sociétés. « La fabrication, c’est un autre monde, même si je connaissais l’ameublement", avoue la directrice. "On s’est battu, on a tout remonté de A à Z, on ne nous attendait pas. » Les projets locaux se faisant attendre au début, les premiers chantiers sont arrivés de la région Nouvelle-Aquitaine et d’ailleurs. « Il y avait des petits marchés de l’ancienne société que nous avons continués, comme l’agencement de restaurants de sushis à Cannes et Bordeaux, ajoute-t-elle. La notoriété est venue assez vite grâce à notre expérience. On a commencé à se faire une réputation à Limoges sur des projets qualitatifs comme le siège de la banque Tarneaud réalisé durant le Covid, un gros chantier avec des éléments de rangement bois et métal, du mobilier de décoration, des tables et des banques d’accueil. Ce genre de chantier donne de la visibilité à l’entreprise.» C’est le cas également du chantier du restaurant Dalloyau à Paris Gare Saint-Lazare, à l’ancien terminus.

Une spécialisation dans les bibliothèques

Aujourd’hui, l’entreprise emploie quinze salariés, dont six menuisiers, partageant leurs compétences sur les deux sociétés qui ont réalisé un chiffre d’affaires de 2,1 millions d’euros. L’embauche d’un menuisier qualifié est prévue. Perspective amène des affaires à l’Atelier en collaborant avec des architectes ou en intervenant seul selon les projets. Ses chargés de projets sillonnent la France. Les deux bureaux d’études prennent le relais et l’équipe de monteurs se déplace pour la pose.

La société est positionnée sur le sur-mesure, la petite ou la moyenne série avec un catalogue de produits dédiés aux bibliothèques. Elle s’est spécialisée sur ce segment où son savoir-faire est reconnu. « Nous connaissons bien cet univers où il faut savoir ranger, organiser et présenter les livres, précise Véronique Eloy. Il y a une partie importante de bureau d’études pour fabriquer des meubles en série et aménager ces espaces. Cette activité est régulière, par vagues, au gré des appels d’offres. Nous avons fait beaucoup de chantiers de ce type, plus de 150, dont plusieurs pour la ville de Paris, ainsi qu’à Clermont-Ferrand, Pau ou localement avec la médiathèque de Couzeix. »

Les chantiers se sont enchaînés en Haute-Vienne dans différents secteurs pour l’Université, la société de biotechnologies Catalent ainsi que d’autres chantiers. L’activité est soutenue en Gironde avec des chantiers pour l’université à Bordeaux et le siège social du Syndicat des eaux d’Arcachon. « L’idée est de se développer au niveau régional avec des projets prestigieux comme celui de l’extension de la clinique Chénieux à Limoges qui construit son pôle ophtalmologie, nous fabriquons actuellement d’imposantes banques d’accueil et prochainement, est prévue la rénovation d’un hôtel à Limoges.»

IMG_1067.JPG
Cette banque d'accueil équipera la clinique Chénieux à Limoges.
Crédit photo :

Des mobiliers associant bois et matières

La gamme de mobiliers associe différentes matières, comme le métal et le Corian (matière composite) à du châtaignier, chêne, douglas, pin de Landes et bouleau, essences employées en bois massif, stratifié, mélaminé et contreplaqué. L’approvisionnement auprès de scieries locales est privilégié.

Dans son catalogue bibliothèques, chaque produit porte un nom en occitan. Le choix est vaste, tables de présentation, tour à mangas, bacs, tables, chaises, chariots, bornes, postes d’accueil, tables à liseuses, bancs gigognes… « J’ai choisi l’occitan au sens large du terme pour marquer notre ancrage dans ce territoire. On fabrique dans cette région, on s’inscrit dans ce territoire avec des gens qui ont des savoir-faire. »

Pour compléter son parc machines, l’entreprise a investi, en janvier, dans un centre de sciage à contrôle numérique Biesse Selco SK 4 pour scier les panneaux (80 000 € HT) et dans une plaqueuse de chants Flexy PC voilà deux ans (35 400 HT). L’atelier est aussi équipé d’une scie à format Altendorf F 45 récente. L’achat de nouveaux logiciels CAO est envisagé. « Il y a eu une prise de risque importante au départ mais aujourd’hui, le carnet de commandes est bien plein jusqu’à l’automne, annonce Véronique Eloy. D’autres projets sont en cours mais pas encore signés. Si la tendance actuelle se maintient, le chiffre d’affaires pourrait être de 2,4 millions pour l’exercice 2023.»

Menuiserie

Magazine n°1143

Homepage

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15