Recevoir la newsletter

Magazine

L’usine Pavatex de Soprema mise en lumière par une visite ministérielle

Image

À l’occasion de l’annonce du plan de relance de l’activité économique (ralentie par l’état d’urgence sanitaire), le Gouvernement, en la personne de son Premier ministre, a visité une entreprise vosgienne d’isolants en fibre de bois, achetée en 2016 par le groupe Soprema basé à Strasbourg. Un projet d’extension d’activité avec des emplois à la clef, un produit utilisant du bois local utile en isolation thermique, un fonctionnement partenarial avec le papetier Norske Skog : le cocktail a séduit.


Accompagné de quatre ministres*, le Premier ministre Jean Castex s’est rendu à l’usine Pavatex du groupe Soprema située dans l’agglomération d’Épinal juste après l’annonce du plan de relance de l’activité économique (suite à son ralentissement par l’état d’urgence sanitaire), a priori pour marquer symboliquement l’orientation de ce plan.

L’usine Pavatex fabrique en effet des panneaux isolants en fibre de bois de haute qualité pour le bâtiment (de fait à faible impact carbone), utilisés en isolation thermique (toitures, murs et planchers). Le groupe Soprema incarne en outre le dynamisme de l’industrie française. Se présentant comme «leader dans la protection du bâti, l’efficacité énergétique du bâtiment, la gestion technique du bâtiment, et la chimie du bâtiment», Soprema, créée en 1908, est une société indépendante à actionnariat familial. Son cœur de métier est la fabrication et la mise en œuvre de produits d’étanchéité, domaine pour lequel elle est l’une des premières entreprises mondiales. C’est l’alsacien Charles Geisen qui en est à l’origine : il fonde «Les Usines alsaciennes d’émulsions» dont la vocation est la fabrication de produits d’étanchéité liquides et pâteux à partir d’asphalte naturel et de brai de houille. Il cherche alors un matériau à la fois imperméable, souple et facile à poser et trouve la solution en trempant une toile de jute dans du bitume chaud. Le résultat : une chape légère et solide à la fois, nommée «mammouth», qui donnera son nom à la société : SOciété des PRoduits et Revêtements d’Etanchéité MAmmouth. Soprema a depuis beaucoup grandi et s’est diversifiée sur de nouveaux marchés (végétalisation de toiture, étanchéité photovoltaïque, étanchéité liquide, étanchéité des ouvrages d’art...) et a intégré des activités complémentaires telles que le désenfumage, les charpentes métalliques, les couvertures traditionnelles, et bien sûr l’isolation  […]

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°30…   

Deuxième Transformation

Négoce

Meuble

Menuiserie

Construction bois

Charpente

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15